Aller au contenu
Prends ma Roue !

L’expérience et les compétences ensemble,
pour le renouveau du cyclisme Français!

Le Projet

Jean François Bernard: La FFC ne nous aide pas…

Interview exclusive de Jean François Bernard, Jeff se confie à Be Celt!

La FFC nous aider? Ils m’ont déjà demandé de payer les charges du Tour Nivernais Morvan 2022

  • La FFC ne vous aide pas? 

“La FFC m’aider? (Silence)…

Non, ils viennent plutôt te demander de payer les charges pour l’édition 2022. C’est raide… On était déjà en train de monter celle de 2021 que la fédération venait me demander l’argent pour celle de 2022…  Non, nous n’avons rien comme aide de la FFC. Mais c’est devenu un véritable problème la politique de la Fédération à l’heure actuelle. Les partenaires d’une épreuve ont le droit à 60% de réduction d’impôt sur la somme investie. Tu crois que la FFC leurs a communiquer quelque chose à ce sujet? Les partenaires financiers manquent, la FFC pourrait nous aider à faire savoir pas mal de choses qu’apporte une course. Mais non… Rien ne se passe.”Quand il n’y aura plus de cyclisme en France, ça servira à quoi d’être président?

  • C’est à dire? 

” On est en train de crever mais personne là haut n’a l’air d’en prendre réellement conscience. On va droit dans le mur mais au lieu de ça, on assiste à une gueguerre entre politiques pour la présidence à venir alors qu’à leurs pieds, le cyclisme amateur français va droit dans le mur mais ils ne s’alarment pas. Quand il n’y aura plus de cyclisme en France, ça servira à quoi d’être président?  Non, tout ce qui les intéresse, c’est leurs places personnelles. Il est là le problème, ce sont des politiques et rien d’autre. Le cyclisme n’est qu’un tremplin vers d’autres cieux pour ces gens là.

Il nous faudrait réellement des gens investis et passionnés dans les instances et arrêtons de pratiquer la politique de l’autruche, du déni. Non, ce n’est pas la FFC qui fait et permet les courses et de faire progresser les coureurs. C’est le fruit du travail de la base avec les clubs et organisateurs.

“Oui, mais c’est celui de tout le monde en même temps. Cyrille a eu une bonne idée avec Prends ma Roue. Il faut secouer l’arbre et le faire rapidement. Il faut être franc, le fait que ce soir Cyrille qui soit dans ce projet à déranger beaucoup de monde. Je comprend car qui n’a pas eu de clash avec Cyrille? (rires). Mais en même temps, il faut ranger nos égos tous de côtés, nos rancœurs et retrousser les manches pour l’avenir de nos gosses.  J’ai lu la lettre de Joël Pelier à Cyrille puis son soutien au mouvement Prends ma roue par le suite tout comme le mot de Bruno Cornillet.  C’est ça qu’il faut faire. Que l’on apprécie Cyrille ou pas, l’idée est bonne et il faut être au dessus de tout ça pour l’intérêt du cyclisme. De plus, Cyrille ne veut pas être Président, il veut juste changer les choses en créant un projet…

Il faut réinventer notre cyclisme et pour ça on a besoin de tout le monde, du club formateur aux instances de la FFC. Si on y arrive pas, je ne donne pas longtemps à finir dans le mur pour notre cyclisme tricolore.”

Prends ma Roue

12/2020

Sources Be Celt

Photos D.R

Rights reserved