Aller au contenu
Prends ma Roue !

L’expérience et les compétences ensemble,
pour le renouveau du cyclisme Français!

Le Projet

Le système pyramidal inversé de la FFC – Enquête exclusive (suite) !

Etude et statistiques de Damien Chemillé.

Etude sur les compositions des groupes de Nationale Elites Hommes de la FFC.

  • 26 équipes de N1 (un club en attente)
  • 16 équipes de N2 (quatre clubs en attente)
  • 21 équipes de N3 (un club en attente)

A notre connaissance, la seule discipline sportive qui n’a pas une organisation pyramidale de ses équipes Nationales. D’habitude plus on va vers le haut plus ça se resserre et il y a forcément de moins en moins d’équipes plus on monte dans la hiérarchie sportive

Quelques exemples, du système pyramidal dans quelques autres fédérations sportives …

  • Volley : 24 élites (équivalent N1), 60 Nat2, 88 Nat3
  • Basket : 28 Nat1, 56 Nat2, 144 Nat3
  • Football : 18 Nat1, 64 Nat2, 168 Nat3
  • Badminton : 12 Nat1, 36 Nat2, 72 Nat3
  • Tennis : 24 Nat1, 48 Nat2, 72 Nat3
  • Tennis de Table : 32 Nat1, 64 Nat2, 128 Nat3
  • Handball : 60 Nat1, 72 Nat2, 96 Nat3

On peut alors penser que les cotisations des clubs de N1 sont plus importantes que la logique sportive.

Il n’y a jamais eu autant d’équipes de Nationale 1 alors qu’il n’y a jamais eu si peu de coureurs cyclistes amateurs de plus de 18 ans probablement depuis les années 1900-1910 (les périodes des deux guerres mondiales exceptées)

Au total, on part sur une base de 425 coureurs en Nationale 1 et possiblement 440 . Les estimations laissaient supposer en 2019 qu’il y avait autour des 5000 coureurs actifs en compétition sur les courses de 1ère catégorie, 2e catégorie, 3e catégorie et juniors.

On aurait donc, 8,8% des coureurs cyclistes de plus de 16 ans actifs sur route évoluant en Nationale 1 (on ne compte pas les courses loisirs de pass’cyclisme, mais les pass’cyclistes courant en 3e catégorie sont inclus).

160 autres environ évoluent dans les équipes route UCI, on approche donc des 12% de cyclistes de haut niveau parmi les licenciés actifs sur route (et on ne compte pas les N2 et N3).

On pourrait ajouter 257 coureurs en N2 (plus environ 69 de quatre clubs en attente) et 330 coureurs en N3 (plus 15 d’un club en attente). Tout cumulé concernant les N1 à N3 y compris les clubs et coureurs en attente de labélisation, on arrive à total de 1111 coureurs (22% des compétiteurs français âgés de plus de 16 ans et courant au minimum sur les courses de 3e catégorie). On le voit le cyclisme de niveau national en France concerne près de 25% des pratiquants du cyclisme de compétition et environ un tiers des cyclistes majeurs…

C’est la grosse différence avec les années 1990 marquant la création des labels des clubs de division nationale, c’est qu’à l’époque ça concernait au mieux 600 à 800 coureurs sur 20.000, soit un maximum de 4,5% des compétiteurs de l’époque… De même il y avait autour des 115 pros pour 20.000 compétiteurs alors qu’aujourd’hui on est à 160 pros pour 5.000 compétiteurs.

Tout ceci démontre qu’il n’y a plus de base mais que le sommet de la pyramide est resté inchangé, il s’est même élargi ! On peut même estimer qu’il doit être difficile pour les clubs de niveau National de trouver des coureurs pour évoluer à ce niveau et que probablement beaucoup de coureurs de N2 et N3 sont recrutés faute de mieux. Ceci démontre aussi que le moindre coureur ayant un bon petit niveau ne peut pas être manqué, il doit même être sollicité à la moindre victoire en 3e catégorie (puisque les courses de 2e catégorie sont logiquement en voie de disparition)

La FFC doit avoir tous les chiffres précis, mais les élus en place ont ils réellement conscience de cette situation?…

Concernant le cyclisme sur route, l’information que l’on voudrait connaître c’est le nombre de licenciés FFC qui se sont engagés au moins une fois sur une course de 3e catégorie ou d’un niveau supérieur, le nombre d’engagements par coureur, par aire géographique, etc…

Aussi il faut connaître le taux de disparition des jeunes par année d’âge , »l’espérance de vie cycliste » d’un cadet par exemple, combien de temps un cadet reste à la FFC avant de disparaître des licenciés, de même pour un minime, un benjamin, etc…

Conclusion: Une véritable réforme est urgente!

Prends ma Roue

02/2021

Sources D.C

Photos: D.R

All rights reserved