Aller au contenu
Prends ma Roue !

L’expérience et les compétences ensemble,
pour le renouveau du cyclisme Français!

Le Projet

Lettre ouverte au Président de la FFC sur la suspension de toutes les compétitions.

Lettre ouverte, à l’attention de Michel CALLOT, Président de la Fédération Française de Cyclisme.

Objet : La loi sur l’état d’urgence sanitaire, votre décision de suspendre toutes les compétitions et les dispositions spécifiques prises envers les sportifs professionnels et de haut niveau.

Monsieur le Président, tout d’abord un petit rappel :

« La loi sur l’état d’urgence sanitaire qui vient d’être prolongé (loi du 23/03/2020) prévoit que lorsqu’elle doit être mis en place, le Premier ministre peut, par décret, restreindre ou interdire la circulation des personnes et des véhicules dans les lieux et aux heures fixées par le décret, limiter ou interdire les rassemblements sur la voie publique ainsi que les réunions de toute nature.

Il est précisé que les autorités compétentes, le premier ministre et le ministre de la santé peuvent habiliter le représentant de l’Etat territorialement compétent (les préfets) à prendre toutes les mesures générales ou individuelles d’application de ces dispositions et les restrictions sont strictement proportionnées aux risques sanitaires encourus et appropriées aux circonstances de temps et de lieu.

Le décret du premier ministre du 29/10/2020 relatif au second confinement prévoit que les rassemblements, réunions ou activités professionnelles sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public ne sont pas interdites (par opposition à une interdiction par ailleurs générale) et les équipements sportifs couverts et ceux de plein air sont autorisés aux sportifs professionnels et de haut niveau. Les préfets peuvent prendre des mesures plus restrictives lorsque des circonstances locales l’exigent. »

Le collectif Prends Ma Roue, très attentif à tout ce qui concerne la préservation de notre sport et de ses pratiquants ne voit pas que la FFC soit une autorité habilitée, dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, à prendre des dispositions d’interdictions générales plus restrictives que ce que prévoit le décret du premier ministre. A la lecture de ces éléments ceci ressemble à de l’excès de pouvoir et nous pensons donc à une faute politique, qui pénalise d’autant l’intérêt général pour le cyclisme.

En considérant évidemment la possibilité d’une intervention assumée du Préfet dans le cadre de circonstances locales et particulières, c’est-à-dire que des raisons impérieuses spécifiques à la pratique cycliste ; soient clairement énoncées et proportionnées aux enjeux de la protection sanitaire.

D’autre part, les cyclistes de haut niveau ou professionnels dont l’activité est autorisée, sont, tout comme les amateurs d’ailleurs, actuellement essentiellement concentrés sur leur participation aux épreuves nationales et internationales de cyclo-cross à venir (Coupes, Championnats). Vous ne pouvez ignorer que l’ensemble des épreuves régionales de cette discipline constitue l’essentiel de leur préparation. Votre décision encore une fois injustifiée de les suspendre, aura donc de très lourdes conséquences en termes de résultats, que vous devrez assumer.

Nous pensons que ces mesures de suspension sont un très mauvais message qui va avoir un impact mortifère sur la discipline Cyclo Cross, qui tient à la motivation des clubs organisateurs et de leurs partenaires, à la mobilisation des clubs et de leurs éducateurs pour la promouvoir! A cela s’ajoute une totale discrimination vis-à-vis des athlètes Français par rapport à leurs concurrents étrangers, qui aujourd’hui ne sont pas soumis aux mêmes contraintes dans leur pays (Benelux par exemple).

Enfin pour mémoire, le Collectif Mouvement Prends ma Roue, s’est associé depuis plusieurs jours déjà, au dépôt d’un référé liberté auprès du Conseil d’état, dont nous attendons le jugement avec impatience, visant à obtenir la suppression des contraintes de pratique imposées, soit, 1km/1heure. Contrairement à votre communiqué qui autorise la levée de ces contraintes de manière partielle aux seuls cyclistes Haut niveau et 1 ère catégorie FFC, dans un cadre, encore une fois, totalement discriminatoire au regard des autres cyclistes de tous niveaux et de tous types de pratique.

Vous remerciant pour votre attention, bien sportivement.

Le Collectif Prends ma Roue

 

Prends ma Roue

11/2020

Photos D.R/PMR

Rights reserved