Aller au contenu
Prends ma Roue !

PRENDS MA ROUE SOUTIENT LA CANDIDATURE DE CYRILLE GUIMARD

L’expérience et les compétences ensemble,
pour le renouveau du cyclisme Français!

Le Projet

Prends ma Roue: Retour et synthèse de l’enquête, la mise en place du projet!

Prends ma Roue a publié et largement diffusé une enquête auprès des clubs en Novembre dernier. Un grand nombre de réponses ont clairement identifié les problématiques actuelles et les souhaits prioritaires pour l’avènement d’un cyclisme moderne et responsable.

Voir ci-dessous la synthèse de cette enquête très intéressante, dont le Collectif Prends ma Roue va s’inspirer pour la construction de son programme, dont vous trouverez également les axes principaux dans la seconde partie de l’article.

Bonne lecture et merci à tous nos sympathisants pour leur collaboration engagée!

  • RETOUR SUR L’ENQUETE PRENDS MA ROUE AUPRES DES CLUBS

Mesdames et messieurs responsables des clubs FFC,  » Prends Ma Roue » a souhaité réaliser cette enquête auprès de vous dans le but d’enrichir son projet et d’être au plus près de vos préoccupations. Nous vous remercions car vous êtes très nombreux à avoir apporté votre contribution. Voici ci-après les résultats.

  • Pour l’avenir du cyclisme vous êtes 82,5% à ne pas faire confiance à la gouvernance actuelle
  • Vous jugez intéressante et justifiée la démarche du collectif « Prends Ma Roue » qui est une première dans l’histoire de la FFC et vous êtes 89% à soutenir le collectif Prends Ma Roue, 20% à souhaiter adhérer, et 21% à vouloir participer aux travaux et actions
  • Les sujets que vous jugez prioritaires pour un cyclisme moderne
  • Un nouveau modèle économique avec des droits d’organisation nettement moins élevés         : 89,5%
  • Une offre licences plus simple, plus lisible avec des coûts modérés         : 85%
  • La démocratie directe avec le vote des clubs pour l’élection fédérale         : 69,5%
  • Le développement du cyclisme féminin sur l’ensemble du territoire         : 69,5%
  • Un système de formations éducateurs facile d’accès, en proximité et moins onéreux         : 68,5%
  • Un cyclisme de loisir sportif accessible à tous dans toutes les régions         : 56,5%
  • Une filière sportive avec des niveaux plus adaptés, en phase avec le cyclisme mondial         : 55,5%
  • Les développements des activités cyclistes grand public, mobilités ….         : 47,5%
  • Responsabilité Sociétale et Environnementale (RSE)         : 28%
  • Les éléments que vous souhaitez voir évoluer dans les structures de haut niveau (DN) pour les adapter au cyclisme d’aujourd’hui
  • Remettre l’ensemble du système à plat         : 65,5%
  • Revenir au système des montées et descentes         : 39,5%
  • Avoir une meilleure répartition géographique des clubs et des épreuves         : 32,5%
  • Les actions que vous considérez importantes pour le développement du cyclisme féminin
  • En favorisant la création d’équipes féminines au sein des comités départementaux         : 70,5%
  • En structurant le haut niveau féminin sur le même schéma que celui des hommes         : 48%
  • En ouvrant les épreuves de toutes les catégories à la mixité hommes/femmes         : 43%
  • Vos avis pour le développement du secteur « Loisir » FFC
  • Il doit permettre des pratiques variées compétitives ou pas et intéressantes pour tous         : 66%
  • La licence Loisir devrait comprendre plus d’offres et de services         : 41%
  • L’offre doit être homogène dans toutes les régions         : 40,5%
  • il doit intégrer les activités Masters équitablement dans toutes les disciplines         : 38,5%
  • Il doit intégrer le vélo santé et les mobilités activités         : 34%
  • Votre perception de l’offre licences de la FFC ?
  • Les licences sont trop nombreuses il est difficile de s’y retrouver         : 59,5%
  • Il y a trop de tarifs différents         : 59,5%
  • Elle est lisible et en correspondance avec les activités         : 14,5%
  • Ce que vous attendez du dispositif de formation des éducateurs 
  • Doit être moins onéreux du fait qu’il ne coute rien aux comités régionaux         : 71,5%
  • N’est pas suffisamment organisé en proximité         : 60,5%
  • Répond aux besoins en termes de compétences         : 9,5%

 

Sur la base de ces observations vous trouverez ci-après, les principaux actes extraits de notre programme. Ce programme, à la fois réaliste et ambitieux, sera proposé aux échéances électorales, régionales et nationales pour lesquelles:

  • PRENDS « MA ROUE » PRESENTERA DES CANDIDATES ET DES CANDIDATS SUR LES DIFFERENTS POSTES A POURVOIR.

Le collectif « PRENDS MA ROUE », constitué de membres expérimentés, est déterminé à relever un super défi : celui d’un cyclisme réinventé et adapté aux nouvelles aspirations sociétales. Ne le considérez pas comme une simple et éphémère structure d’opposition car il est prêt à assumer le pouvoir et la responsabilité de la prochaine mandature!

  • LE PROJET ET LES ACTES
  • Mise en place d’un nouveau modèle économique avec comme objectif l’allègement durable des charges qui pèsent sur les clubs notamment : droits d’organisations, engagements, formations.
  • Mise en chantier d’une grande réforme des niveaux sportifs des cursus et catégories, simplification, transversalités, en phase avec le cyclisme amateur international…
  • Réforme des licences dont le nombre global se situera autour de 8 (actuellement une quarantaine)
  • Réforme statutaire avec l’élection du président et du conseil fédéral directement par les clubs, le non cumul des fonctions pouvant entrainer des conflits d’intérêt, notamment pas d’arbitre ou prestataire au sein du Bureau Exécutif, un collège « arbitres » sera créé au sein du Conseil Fédéral.
  • Mise en place d’un plan de développement du cyclisme féminin structuré comme le cyclisme masculin, ouverture systématiques de toutes les épreuves aux femmes, facilitation de création de structures départementales haut niveau. Interactions avec les autres activités (Cyclosport, loisir) ou autres fédérations (Triathlon, Vélo Tourisme…). Par ailleurs nous faciliterons l’intégration des femmes à tous les postes décisionnaires.
  • Nous réorganiserons le dispositif de formation avec la gratuité sur l’aspect pédagogique et veillerons à l’application des coûts réels pour les charges logistiques. Nous réactualiserons et recadrerons les contenus et processus pédagogiques par rapport aux compétences cibles. Nous repositionnerons géographiquement les actions au plus près des besoins.
  • Nous relancerons le développement et le déploiement homogène sur l’ensemble des régions du cyclisme pour tous avec la prise en compte de toute la diversité des pratiques de loisir à caractère compétitif ou pas. Nous proposerons un intéressement financier des comités départementaux et des clubs sur les organisations. Nous créerons pour cela une licence dédiée à ces activités qui donnera accès à des services associés inclus et d’autres qui seront optionnels
  • Nous lancerons une réforme pour le haut niveau avec tout d’abord une meilleure répartition géographique par un nouveau maillage du territoire national en termes de structures et d’épreuves. Nous redéfinirons les cahiers des charges sur les aspects structurels, sportifs et financiers pour redonner de l’intérêt et de la motivation aux structures en termes d’objectifs visant à tirer l’élite nationale vers le haut grâce à un véritable challenge sportif. Nous lancerons une étude pour une prise en charge systématique – par les structures dédiées aux athlètes de haut niveau – d’un suivi scolaire (ou d’une formation professionnelle) adapté aux exigences sportives.
  • Nous donnerons à toutes les disciplines la même importance dans ce que doit être notre fédération. Notamment pour le VTT et le BMX, disciplines olympiques, nous ferons confiance aux dirigeants des clubs spécialistes en leur donnant la parole. Nous sommes convaincus que le développement et le fonctionnement de ces disciplines, comme les autres d’ailleurs, ne peuvent se décréter exclusivement du siège de Saint Quentin en Yvelines.

Prends ma Roue

12/2020

Texte RB/LP

Photos D.R

All rights reserved